FAQ: les grands projets

TOUT SUR LES GRANDS PROJETS

Des grands projets, pourquoi faire ?
Comment les Morgiens sont-ils associés au devenir urbanistique de leur ville ?

Quels sont les grands projets ?
Quels sont les autres développements prévus ?
PPA, PGA, ... C’est quoi ce charabia ?
Planifier et réaliser un projet, selon quelles étapes ?


Des grands projets, pourquoi faire ?

La Loi sur l’Aménagement du Territoire (LAT) dresse les principes du développement territorial en Suisse. Cette loi prévoit une urbanisation vers l’intérieur ainsi qu’une utilisation limitée du sol, sous la gérance des cantons et des communes.

Dans le canton de Vaud, la population a fortement augmenté ces dernières années et ce n’est pas fini : les projections démographiques prévoient l’arrivée de 100’000 nouveaux habitants d’ici 2020. Afin accueillir cette population, la construction de 3’500 à 4’000 nouveaux logements sera nécessaire chaque année. Pour préserver le paysage, il s’agira de densifier les territoires déjà construits et éviter ainsi l’étalement urbain.

Quant à elle, la Ville de Morges pourrait voir sa population passer de 16’000 à 20’000 habitants d’ici à 2030. Les grands projets entrepris par la ville doivent ainsi permettre d’intégrer cette population nouvelle.

Comment les Morgiens sont-ils associés au devenir urbanistique de leur ville ?

Si, par le passé, seul l’avis des professionnels comptait lors de grands projets, les temps sont désormais à la démarche participative. Elle consiste à être à l’écoute des habitants et à tenir compte de leur expertise d’usage et de leurs opinions lors de la prise de décisions.

Les associations locales et les habitants sont invités à devenir acteurs de l’évolution de la ville par des moyens spécialement mis en place, tels que des ateliers participatifs ou une plateforme Internet (Morges Dialogue). Des « safaris urbains » ont également été organisés : dans le cadre de la révision du PGA (Plan général d’affectation), ces promenades ludiques ont permis d’informer la population et de récolter avis et idées.

Les sites de Morges Avenir et Morges Dialogue vous tiendront au courant des prochains événements participatifs.

Quels sont les grands projets?

La Ville de Morges entre dans une phase de grande transformation et continuera de se développer en concertation avec les habitants. Sur la carte ci-dessous, découvrez les principaux grands projets en cours et à venir. En jaune sont signalés les grands projets urbains. Le site de Beausobre, lui, est signalé en rouge car il s’agit d’un projet de bâtiment public. 

Cliquez sur la carte pour découvrir les détails de chaque projet. 


 

Quels sont les autres développements prévus ?

Parallèlement aux grands chantiers principaux, des projets d’aménagement sont prévus sur différents sites de Morges. Toute volonté de modification partielle d’un territoire (PPA) implique une mise à l’étude. À l’heure actuelle, ces différents PPA sont à des états d’avancement variés : en cours d’élaboration, en examen préalable auprès du canton, prochainement déposés pour mise à l’enquête, en attente d’approbation finale, etc. 

Découvrez l’état d’avancement de ces différents PPA ici.


Retrouvez le descriptif de toutes les études en cours ici
 

PPA, PGA, ... C’est quoi ce charabia ?

Afin de gérer leur territoire, les communes disposent de plusieurs outils d’aménagement :

 PLAN DIRECTEUR COMMUNAL (PDCom)

Il se présente sous forme d’une carte, d’un texte et d’un rapport explicatif. Les communes l’élaborent en tenant compte des objectifs d’aménagement prévus dans le Plan directeur cantonal (PDCn) )

Le PDCom porte sur :

  • l’utilisation du sol (hors et dans les zones à bâtir)
  • les constructions d’intérêt public
  • les sites, paysages, monuments et ressources naturelles à préserver
  • les territoires exposés aux nuisances et aux dangers
  • les installations de délassement et de tourisme.

Il contient également un programme de mise en œuvre de ces mesures. Les plans d’affectations (PGA et PPA) seront élaborés au regard de ce plan directeur.

 PLAN GÉNÉRAL D’AFFECTATION (PGA)

Il a pour objectif de traduire sous forme de règles contraignantes les principes de développement optés par la/les commune(s) lors de l’élaboration du PDCom.

Le PGA porte sur l’ensemble du territoire d’une ou plusieurs commune(s) et définit :

  • les règles d’affectation
  • la mesure de l’utilisation du sol
  • les conditions de constructions sur la base des plans directeurs
  • le degré de sensibilité au bruit

En Suisse, les PGA sont revus, modifiés et réadaptés tous les 15 à 20 ans. Le PGA morgien est actuellement aux mains du canton en phase d’examen préalable.

 PLAN PARTIEL D’AFFECTATION (PPA)

Le Plan Partiel d’Affectation régit les mêmes dispositions que le Plan Général d’Affectation mais est limité à une partie d’un territoire communal. Il traduit la volonté de la commune d’affecter un projet à une parcelle. La densification d’un quartier ou le réaménagement d’un parc sportif sont des exemples de PPA.

Une fois l’affectation mise en vigueur, on utilise le permis de construire ) pour autoriser ou non toute intervention (même provisoire) qui modifierait un site. Ce permis est octroyé par la Municipalité, qui s’assure que le projet est conforme au plan d’affectation et aux diverses législations (constructions, protection de l’environnement, santé publique et la sécurité).


 

Planifier et réaliser un projet, selon quelles étapes ?

Les deux schémas suivants détaillent les étapes de planification d’un projet d’aménagement et celles d’un projet d’infrastructure (cliquez sur le schéma pour l’ouvrir en PDF).

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Top